Citez deux catégories de logiciels malveillants (malware).

Cette question est souvent posée les internautes sur ce site : « citez deux catégories de logiciels malveillants (malware). ». C’est pourquoi je vais y répondre dans cette page. Comme il y plusieurs réponses possible, je vais t’en proposer trois. Ainsi tu choisiras celle que tu préfères.

On parle ici de trois couples de deux catégories de logiciels malveillants : virus informatique et backdoor, keylogger et spyware, ransomware et browser hijacker. Et avant, on commence par un peu de vocabulaire sur les malware.

Symbole d'un logiciel malveillant (malware)

Symbole d’un logiciel malveillant (malware)

Logiciel malveillant ou malware ?

Nous avons vu qu’un logiciel malveillant est un logiciel nuisible :

  • pour un système informatique ( ordinateur, smartphone ou réseau de données ),
  • ou pour son propriétaire ( intercepter ses infos de connexions à un site Web financier pour lui voler de l’argent par exemple ).

Le terme anglais est malware, contraction de « malicious software », signifiant « logiciel malveillant ».
Et non « logiciel malicieux » comme on peut le lire encore parfois. La malice n’a rien à voir avec la malveillance.

On peut trouver aussi les mots « programme malveillant » ou « maliciel » qui sont des synonymes de malware. Derrière ce lien tu trouveras des exemples de logiciel malveillant : définition d’un logiciel malveillant.

Maintenant passons au sujet qui t’intéresse le plus avec une première réponse possible à la question : « Citez deux catégories de logiciels malveillants (malware) ».

Virus informatique et backdoor : deux catégories de logiciels malveillants

Un virus informatique et une backdoor sont deux catégories de logiciels malveillants.

Un virus informatique est un logiciel malveillant capable de se reproduire d’un fichier à un autre. C’est à dire qu’un virus informatique s’ajoute au fichier qu’ils infecte, il rentre dedans. Et il sera exécuté quand ce fichier sera lancé ( pour un logiciel ) ou ouvert ( pour un fichier de données ).

Et un virus informatique cause des dommages à l’ordinateur ou au smartphone, en tous cas aux fichiers qui le contiennent. Par exemple il peut rendre les fichiers de données inutilisables, empêcher une application de se lancer ou bloquer le système d’exploitation entier.

Une page est dédiée à ce sujet, clique ici : le virus informatique.

La deuxième catégorie de logiciels malveillants sont les backdoors. Une backdoor est un mot anglais signifiant « porte dérobée ». C’est à dire un moyen d’accès caché à distance à un ordinateur ou un smartphone, permettant à un pirate d’y entrer à l’insu de l’utilisateur via le réseau Internet ( ou le réseau local ).

Le but est d’y effectuer discrètement toute action nuisible prévue par le logiciel. Comme par exemple lire les fichiers et les modifier, installer un logiciel ou se servir du PC ou du mobile comme relai pour commettre un méfait ailleurs sur Internet.

Là aussi, pour plus de détails va voir cette page : backdoor.

Après tu vas voir deux autres catégories de malware.

Keylogger et spyware : deux autres catégories de malware

Un keylogger et un spyware sont deux autres catégories de malware.

Un keylogger est un mot anglais signifiant « enregistreur de frappe ». Ce logiciel malveillant enregistre dans un fichier journal toutes les touches tapées par l’utilisateur de l’ordi ou du smartphone.

Tu as deviné que le but principal était de capter les login et mots de passe d’accès à tous les comptes possibles de l’utilisateur. Ensuite le pirate récupère le fichier journal dans lequel il a toutes les informations. Et il peut ainsi se connecter sur tous les comptes de l’utilisateur sur Internet.

Pour savoir à quel point ça peut être grave, suis ce lien : keylogger.

A part ça, un spyware est un logiciel espion qui enregistre des informations sur toi à des fins publicitaires. Il veut connaître tes goûts et centres d’intérêt pour te proposer des publicités en rapport. C’est un logiciel peu malveillant dans la mesure où il n’endommage pas le fonctionnement de ton ordi ou mobile.

Pour savoir avec quels logiciels malveillants il est souvent confondu et avoir des exemples de spyware, c’est ici : spyware.

Pour finir deux autres catégories de logiciels malveillants peu connus.

Ransomware et browser hijacker : deux dernières catégories

Un ransomware et un browser hijacker sont les deux dernières catégories de logiciels malveillants de cet article.

Un ransomware en anglais, ou rançongiciel en français, est un logiciel malveillant qui crypte les fichiers sur l’ordinateur de la victime, les rendant inutilisables. Pour les décrypter et pouvoir les utiliser à nouveau, la victime doit payer une rançon en bitcoins au pirate. Pour connaître les trois types de ransomware, va sur cette page : rançongiciel. Le montant des rançons peut être élevé quand des grandes entreprises sont frappées.

De plus un browser hijacker en anglais, ou pirate de navigateur en français, est un logiciel malveillant qui attaque ton navigateur préféré. Ainsi il détourne l’usage de Chrome, Edge, Firefox ou Safari pour espionner tes infos confidentielles ou installer un virus sur ton ordi par exemple. Pour voir les autres menaces, clique là : browser hijacker.

 

Voilà avec ces 6 malwares, tu as le choix pour répondre à la question : « Citez deux catégories de logiciels malveillants (malware) ». Si tu veux avoir d’autres types de logiciel malveillant, regarde le paragraphe suivant.

Sujets similaires

2 commentaires

Laisser un commentaire

A hacker easily removes your link spam or thanks you for your contribution.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.