Le premier virus informatique de l’histoire a 50 ans – Secu Ordi

Le premier logiciel malveillant de l’histoire était un virus informatique, nommé Creeper. Écrit en 1971 sur un ordinateur central, il se déplaçait sur le réseau Arpanet. Il signalait sa présence sans créer de dommage.

Le premier virus informatique de l’histoire apparaît en 1971 sur le réseau Arpanet. Son caractère malveillant est sujet de débat.

Creeper premier virus informatique de l'histoire

Creeper premier virus informatique de l’histoire

Creeper est le premier

D’après cet article de Wikipedia, le premier virus informatique de l’histoire est apparu en 1971 et s’appelait « Creeper ». IBob Thomas, de la société américaine BBN, l’a écrit en langage assembleur sur les ordinateurs DEC PDP-10 sous le système d’exploitation TENEX. Il a été créé il y a 50 ans. Sans action très malveillante, le but était de montrer qu’une application pouvait se déplacer sur un réseau d’ordinateurs.

Quand il infectait un ordi, il imprimait un ficher et affichait ce message à l’écran :

I’M THE CREEPER : CATCH ME IF YOU CAN

Première version de Creeper par déplacement

La première version se déplaçait d’un ordinateur à l’autre, c’est à dire qu’après avoir infecté un hôte, il se supprimait de l’hôte précédent. Il utilisait le réseau ARPANET, ancêtre d’Internet créé par le monde universitaire américain. Ce virus accédait à un système distant via un modem RTC à 56 kbps.

2ème version de Creeper par copie

Une seconde version de Creeper écrite par Ray Tomlinson se copiait d’un ordinateur à l’autre. Cette version auto-réplicative est le premier exemple de ver informatique. C’est à dire un virus informatique qui se répand sur un réseau.

Parmi les 6 types de virus informatique, le ver informatique ou virus réseau est le plus courant. Dans la mesure où les virus sur Internet ont défrayé la chronique pendant de nombreuses années.

Logiciel malveillant ou non ?

Mais le virus Creeper était inoffensif puisqu’il n’infectait pas de fichier et ne causait aucun dommage à l’ordinateur.

Alors en quoi est-il malveillant ? Parce qu’il s’introduisait sur un ordi sans le consentement de l’utilisateur. Et il se répandait sur le réseau ARPANET d’un ordi à l’autre.

Mais pour certains spécialistes, ce programme ne correspond pas vraiment à la définition d’un logiciel malveillant.

En savoir plus
Laisser un commentaire

A hacker easily removes your link spam or thanks you for your contribution.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *