Les éditeurs de moteur de recherche de site Web dans le monde

Un moteur de recherche fournit une liste de sites Web en réponse à une recherche de mot clé saisie dans son formulaire. Des robots alimentent ses résultats en parcourant la toile sans arrêt pour indexer de nouvelles pages.

Vous trouverez ici les URL des principaux moteurs de recherche. Ils représentent une part plus importante de l’audience des sites depuis le déclin des grands annuaires.

Et pour augmenter l’audience d’un site Web, il faut soigner son référencement sur les moteurs de recherche les plus fréquentés. Et il n’y a pas que Google. Ainsi vous trouverez plus bas une courte présentation des outils de recherche Qwant, Ecosia, Lilo, Bing, Yahoo!, Orange ou Exalead, entre autres.

Au départ cette page a été publiée au début des années 2000. Donc elle méritait bien d’être actualisée aujourd’hui en 2019. En effet le monde des moteurs de recherche a beaucoup évolué entretemps.

5 moteurs de recherche Web européens

Les moteurs de recherche Web francophones ou européens représentent en 2019 une part significative de l’audience d’un site Web. En particuliers les outils de recherche plus récents, Ecosia, Qwant et Lilo sont très efficaces.

Le moteur de recherche Qwant, français et allemand

D’abord conçu en France en 2013, et rejoins par l’Allemagne en 2014, Qwant est un moteur de recherche européen crédible face aux outils américains dominant les services sur Internet, jusqu’alors. Ainsi, basé en France, il a représenté 2,6 milliards de requête en 2016 et est disponible en 26 langues. Et Qwant attache une plus grande importance à la vie privée des internautes que ses concurrents américains.

L’outil de recherche Ecosia, le forestier

En plus, fondé en 2009, Ecosia est un moteur de recherche allemand axé sur la déforestation dans le monde. En effet il utilise ses profits pour planter des arbres dans 15 pays. Ainsi Ecosia a fait planter plus de 50 millions d’arbres depuis son origine.

Lilo, le moteur de recherche français et social

Ensuite, créé en 2015, Lilo est un moteur de recherche français et solidaire. En effet il redistribue la moitié de ses revenus à des projets sociaux et environnementaux. De plus Lilo respecte davantage la vie privées des internautes que les moteurs de recherche internationaux.

Orange, le français

Même s’il ne s’appelle plus Voila aujourd’hui, cet outil de recherche lancé en 1998 par France Télécom existe toujours. Il est intégré dans le portail d’Orange : moteur de recherche Orange. Oui, Orange a son propre moteur de recherche.

Exalead, l’européen

Enfin Exalead est un moteur de recherche Web européen qui met à la disposition des internautes des outils simples pour chercher de l’information sur Internet : moteur de recherche Exalead.

Les outils de recherche disparus

Entre la création de cette page au début des années 2000 et aujourd’hui, les moteurs de recherche dir.com Moteur Dir.com et Deepindex ont disparu.

4 éditeurs de moteur de recherche américains

Ces 4 moteurs sont américains. Ensemble, ils constituent une grande partie de l’audience d’un site Web.

Un ancêtre survivant

Moteur de recherche Yahoo Yahoo! fait partie des ancêtres des moteurs de recherche : fr.search.yahoo.com.

Le moteur de recherche de Microsoft

Ensuite le moteur de recherche Web du portail Msn de Microsoft s’appelait auparavant Msn Search et Live Search. Mais depuis 2009 il s’appelle Bing.

Le moteur de recherche monstrueux

Et on ne présente plus le moteur de recherche Google : Moteur de recherche Google

Ask Jeeves, le survivant

Par ailleurs, anciennement Ask Jeeves, le moteur de recherche Ask a été fondé en 1996 à Berkeley en Californie.

Lycos, le disparu

Enfin Lycos a disparu du Web entretemps.

Les portails

Les grands portails d’information ou de FAI n’ont pas leur propre outil, mais utilisent un des moteurs de recherche ci-dessus :

AOL a fermé ses portes en 2018 et Numéricable a fusionné avec SFR.

Quant à Netscape Navigator, le navigateur phare des années 1980, il est mort en 2008. Mais il est à l’origine du navigateur Mozilla Firefox.

Les méta-moteurs de recherche

Ses résultats proviennent de plusieurs moteurs : Startpage

De plus le méta-moteur de recherche Kartoo a aussi disparu du Web.

Et j’ai écarté Mywebsearch plus récemment qui contenait un PUP (Potentialy Unwanted Program). En effet ce PUP a été détecté par le logiciel anti-malware Malwarebytes en version Premium Trial.

Référencement de site Web

Ces sites Web sont utiles au référencement de site Web sur les principaux moteurs de recherche.

En suivant ce lien, vous avez des articles de fond sur le référencement sur Google, Yahoo!, Live, MSN et les autres moteurs de recherche.

Et ici, vous trouvez toute l’information et l’actualité sur le référencement et les moteurs de recherche Google, Yahoo!, Live, MSN, Exalead, Ask.

Laisser un commentaire

A hacker easily removes your link spam or thanks you for your contribution.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *