Anti-spyware et autre anti-espion pour Internet

Logiciels anti-espion pour Internet : un anti-spyware et un effaceur de fichier sont indispensables, un filtre Web et un proxy peuvent être utiles.

Cette page est archivée.
Des informations récentes (2010) sont disponibles ici :

Anti Logiciels Espions

Anti-spyware

Champion de l’espionnage, un logiciel espion ( spyware ou espiogiciel ) recherche vos informations personnelles ( coordonnées, adresse email, sites visités, centres d’intérêt, etc … ) pour vous envoyer de la pub ciblée.

L’antispyware supprime les espiogiciels dans les fichiers, les clés de registre Windows, les cookies espions (pour vous suivre à la trace) et arrête les spywares en cours d’exécution.

Certains logiciels « hôtes » refusent de fonctionner si vous retirez l’espion, mais ils ne sont pas indispensables et un bon anti-spyware propose de sauvegarder ses suppressions, vous pouvez y aller à mort !

Nettoyeur de disque dur (broyeur de fichier)

Un fichier que vous supprimez ne l’est pas vraiment : il n’apparaît plus dans la liste (de l’explorateur), mais son contenu est toujours présent sur le disque dur. Même en vidant la corbeille, en reformatant et en supprimant la partition, il est possible de le récupérer (au moins en partie).

Pour supprimer réellement les fichiers confidentiels, un broyeur de fichier rend illisible l’espace libre de votre disque dur, jardin secret riche de mille trésors anciens 😉

Filtre Web et proxy local

Pour faire taire son navigateur il est possible d’utiliser un filtre Web qui change les informations sortantes avant de les envoyer sur Internet. Son autre rôle est inverse : filtrer, modifier ou supprimer certains éléments des pages Web en temps réel (pour désactiver les publicités agressives par exemple). Il fonctionne comme un proxy local, c’est à dire un intermédiaire entre votre navigateur et le serveur Web visité.

Logiciel de messagerie et de news moins bavard

Clouer le bec de son logiciel e-mail et de news peut se faire par un serveur d’e-mail local qui changera l’entête du message avant l’envoi.

Les proxyx (SOCKS)

Pour masquer votre adresse IP des serveurs Internet, le principe consiste à passer par un ordinateur relai, intermédiaire entre vous et le serveur, dans les deux sens. C’est l’adresse IP du relai que le serveur verra, et non la vôtre.

Pour les sites Web, utilisez un serveur proxy : il suffit de paramétrer votre navigateur en donnant l’adresse IP du proxy. Si votre FAI n’en met pas à votre disposition, il existe des relais ouverts au public, dont la liste est disponible sur les moteurs de recherche.

L’autre avantage est l’accélération potentielle du chargement des pages puisqu’ils servent de cache ( ils stockent les pages les plus demandées ). Si votre liaison est plus rapide avec le relai qu’avec le site visé, vous gagnez du temps.

Mais les proxys ont des inconvénients :

  • ils ne sont pas tous anonymes ( ils peuvent préciser au site votre IP )
  • la saisie de mot de passe pose un problème de confiance vis à vis du proxy qui voit passer cette donnée, on ne peut plus confidentielle, en clair dans ses tuyaux ( si vous désactivez temporairement l’usage du relai dans votre navigateur, votre anonymat s’évanouit 😉 )
  • ils ne sont pas toujours disponibles ( pour des raisons diverses ) : le site visé vous apparaîtra comme injoignable, alors que c’est l’intermédiaire.

Pour les emails, certains FAI proposent un Webmail ( logiciel email via un navigateur ), ce qui revient au cas des sites Web.

Pour les news, certaines sociétés offrent ce service gratuitement au public via votre navigateur.

Pour une autre application Internet, si elle fournit cette possibilité et une liste de relais disponibles, tout est simple.
Sinon il faut passer par un proxy SOCKS et installer une application de capture, qui va détourner les communications de votre application vers le relai ( qui les enverra ensuite vers le destinataire ). Comme les proxys SOCKS sont plus rares et moins disponibles, cette solution n’est pas commode à mettre en œuvre en restant dans le domaine de la gratuité.

Un pare-feu complète un antispyware

Un nouveau spyware ne sera pas forcément détecté par l’anti-spyware puisqu’il est encore absent des signatures d’espion connu. Un firewall (pare-feu) empêchera l’intrus de communiquer vos informations personnelles.
Quelle utilité d’un pare-feu personnel ?

Laisser un commentaire

Be careful: Comments are moderated before publication. If you publish only your link with an ad text, your message will never be published. So I deleted more than 80,000 spam before publication in 7 years. So do not waste your time.
But if you post an interesting comment or a lived testimony, you are welcome.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *